imageLarge

Une approche pédagogique multimédia

Le programme du « Master en journalisme à finalité spécialisée en investigation multimédia » accorde la priorité à la formation professionnelle des étudiant·e·s en liant étroitement formation théorique et pratique. Les chiffres démontrent que les diplômé·e·s s’insèrent rapidement dans le circuit professionnel des médias d’information, parfois même déjà pendant leur cursus universitaire grâce à la réalisation remarquée de leurs stages.

Une fabrique numérique opérationnelle

L’école de journalisme liégeoise a choisi de privilégier l’investigation journalistique – à savoir la forme la plus achevée et la plus exigeante du métier de journaliste – afin de préparer au mieux les étudiant·e·s à pénétrer et à décrypter les milieux complexes (politique, économique, judiciaire, sociétal, scientifique, technologique, environnemental, sportif, culturel). Le cursus des futur·e·s journalistes met donc l’accent sur la maîtrise des techniques d’enquête les plus efficaces tout en les formant à la mise en récit de leurs travaux (écriture, storytelling, montage, infographie, transmédia).

Les cours pratiques (presse écrite, radio, TV, datajournalisme) assurés par des journalistes professionnel·le·s reconnu·e·s s’inscrivent dans une approche pédagogique collective visant à reproduire la réalité des rédactions contemporaines où chaque journaliste est tenu·e de produire de l’information pointue à 360° (image, son, texte, web). Sous la direction de journalistes professionnel·le·s, les étudiant·e·s sont amené·e·s à gérer une fabrique numérique opérationnelle. Cette démarche s’accompagne d’une semaine annuelle d’immersion en journalisme, appelée « Studio Bus », durant laquelle les étudiant·e·s animent l’antenne de 48FM, une chaîne YouTube et un site internet du matin au soir depuis un bus transformé en studio de radio pour l’occasion. L’objectif ? Sortir de l’université et créer le journalisme du futur en ancrant la formation dans la pratique quotidienne, en phase avec les évolutions de la société.

Outre les cours de pratique professionnelle proprement dits, la réalisation de journaux parlés quotidiens pour la radio 48FM permet aux étudiant·e·s en journalisme de s’exercer à leur futur métier par la réalisation, en situation, de productions multimédia. Un voyage d’étude à Paris leur offre également l’opportunité de rencontrer les meilleur·e·s spécialistes de l’investigation française (Le Monde, Libération, France Télévisions, TV5 Monde, France Inter, « Cash Investigation », « Envoyé spécial », Médiapart, la revue XXI, le magazine « le Un » …).

Profil

  • Passion de l’actualité ;
  • Culture générale ;
  • Esprit critique ;
  • Obsession de la vérification ;
  • Maîtrise des savoirs théoriques ;
  • Savoir-faire technique ;
  • Goût de l’écriture ;
  • Sens du récit ;
  • Ouverture à l’autre ;
  • Sensibilité à la déontologie journalistique ;
  • Goût pour la contribution au débat démocratique ;
  • Inventivité décalée ;
  • Esprit d’équipe ;
  • Remise en question permanente ;
  • Envie de donner à lire, entendre, voir, comprendre.

Prérequis

  • Fréquentation des médias d’information ;
  • Maîtrise parfaite de la langue française ;
  • Connaissance des langues (anglais, néerlandais…) ;
  • Construction d’un réseau relationnel ;
  • Sens de la pédagogie.

Ouvertures professionnelles

Dans le secteur du journalisme, la diversité des professions ne cesse de s’étendre puisque les médias eux-mêmes prennent de multiples chemins novateurs, voire exploratoires.

  • Journaliste (presse écrite, audiovisuelle, numérique) ;
  • Spécialiste du datajournalisme (maîtrise des données numériques) ;
  • Journaliste d’investigation multimédia ;
  • Vidéaste reporter ;
  • Animateur·rice d’émissions audiovisuelles et/ou numériques ;
  • Gestionnaire et administrateur·rice de réseaux sociaux ;
  • Créateur·rice, concepteur·rice et/ou gestionnaire de médias d’information ;
  • Concepteur·rice et producteur·rice d’émissions d’information multimédia ;
  • Professionnel·le de la communication (attaché·e de presse, attaché·e de communication, conseiller·ère en communication, directeur·rice de relations publiques…) ;
  • Acteur des organisations journalistiques professionnelles ;
  • Enseignant·e (moyennant l’obtention d’un diplôme d’agrégation après le master) ;
  • Chercheur·euse.

Consulter le programme des cours

Partagez cette page